You are here://Fondateur
Fondateur2018-09-18T07:39:35+00:00

Fondateur

Après avoir obtenu son diplôme en génie aéronautique au MIT (Massachusetts Institute of Technology) en 1936, Shainin est devenu ingénieur conception pour Hamilton Standard Division of United Aircraft Corporation (maintenant United Technologies Corporation).

En 1939, l’industrie américaine avait commencé à se concentrer sur l’effort de guerre. Hamilton Standard a accordé des licences pour la conception d’hélices à Frigidaire, Nash-Kelvinator et Remington Rand ; des fabricants qui produisaient des appareils électroménagers, des voitures et de l’équipement de bureau avant la guerre. Alors que les licences comprenaient à la fois des spécifications de conception et de fabrication, ces licenciés ont connu des problèmes de qualité correspondant à celle de Hamilton Standard. Shainin est devenu coordonnateur des titulaires de licence, en charge de les aider à résoudre les problèmes. Shainin a rapidement découvert qu’il pouvait résoudre des problèmes plus rapidement et plus efficacement en “parlant aux pièces” plutôt qu’en parlant aux ingénieurs. Alors que les ingénieurs spéculaient et développaient une liste de causes potentielles, les pièces révélaient toujours les véritables causes racines, si vous saviez comment parler leur propre langage. Cette perspicacité conduisit l’approche de Shainin à la résolution de problèmes pour le reste de sa carrière.

A la fin de la guerre, Shainin était en charge de la qualité et de la fiabilité chez Hamilton Standard, ayant gagné la reconnaissance nationale pour son invention du Hamilton Standard Lot Plot.

La plus importante contribution de Shainin a été sa découverte du modèle Red X de la variation des systèmes. La pensée qui prévalait était que les causes de variation pouvaient être découvertes et contrôlées jusqu’à ce que le système atteigne un état d’équilibre statistique. À ce moment, les causes restantes étaient perçues comme étant aléatoires et introuvables. Toute amélioration supplémentaire nécessiterait une refonte du système. Cependant, Shainin trouva qu’en parlant aux pièces, il pouvait trouver des causes de variation au sein de systèmes stables. Il conclu que le principe de Pareto de Juran devait s’appliquer aux causes de variation d’un système. Peu importe combien de causes avaient déjà été identifiées et mises sous contrôle, parmi les causes restantes il devait y en avoir une qui contribuait davantage à la variation globale que toute autre. Il appela cette relation cause-effet le Big Red X.

En raison de la façon dont les sources de variation se combinent pour créer la variation globale d’un système, il est impossible d’apporter une amélioration significative à moins de trouver et de contrôler le Red X. Pour le reste de sa carrière professionnelle, Shainin se concentra sur la promotion du concept Red X et sur le développement d’un système structuré et rigoureux pour le trouver et le maîtriser. Pour renforcer son système, Shainin a créé plus de 20 outils de statistique et d’ingénierie qui ont aidé dans la recherche pour le Red X. Shainin suivit trois principes pour résoudre les problèmes de variation:

  1. Il y a toujours un Red X®.
  2. Le chemin le plus rapide pour identifier le Red X est une recherche progressive en utilisant un processus d’élimination.
  3. Parlez aux pièces avec des outils qui sont à la fois statistiquement simples et rigoureux.

Dans les années 1960, Shainin travailla pour Grumman Aerospace en tant que consultant fiabilité pour le module lunaire du projet Apollo de la NASA. Afin de garantir une marge statistique de sécurité, Shainin développa une approche complètement nouvelle pour l’évaluation de la fiabilité, qui fut appliquée au test empirique des systèmes et des composants du prototype du module lunaire de Grumann. L’approche de Shainin aux tests de fiabilité était cruciale pour la tentative de Grumann sur le développement du module lunaire. L’efficacité de son approche fut prouvée par une absence totale d’échec sur onze missions habitées, dont 6 comprenaient des alunissages. Quand le module commandeur devint non habitable durant l’échec de la mission Apollo 13, le module lunaire devint le bateau de sauvetage qui ramena les astronautes d’Apollo 13 en orbite lunaire puis de retour sur la Terre.

Pendant les années où Shainin a été consultant en fiabilité pour Pratt & Whitney Aircraft, il travailla sur la pile à combustible à hydrogène-oxygène qui alimentait le système de survie environnementale d’Apollo en plus du moteur de fusée liquide cryogénique RL-10. Le RL-10 est rapidement devenu le moteur spatial le plus fiable de l’Amérique, avec 128 allumages dans l’espace sans une seule défaillance.

Dorian assista Bob Galvin dans sa conduite d’amélioration de qualité de produit et de fiabilité chez Motorola. Grâce à la réussite de Galvin, Motorola reçu la première récompense Malcolm Baldridge pour la performance excellence en 1989. Ce programme d’amélioration devint plus tard la fondation pour Six Sigma.
Dorian assisted Bob Galvin in his drive to improve product quality and reliability at Motorola. As a result of Galvin’s accomplishments Motorola received the first Malcolm Baldridge award for performance excellence in 1989. This improvement program later became the foundation for Six Sigma.